Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, 6ème rencontre de l'ALIAM. || Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, du 7ème symposium de carcinologie. || Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, 1er atelier d'immunohistochimie des cancers. || Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, Forum des Premières Dames d'Afrique.

Visite de quelques structures sanitaires par la Ministre de la santé et de la population

Visite de quelques structures sanitaires par la Ministre de la santé et de la population-IllustrationLa Ministre de la santé et de la population, Madame Jacqueline Lydia MIKOLO a débuté la ronde des structures sous tutelle par le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) et le Laboratoire National de Santé Publique.

Question pour elle de se rendre compte du fonctionnement de ses deux grandes structures sanitaires.

Au niveau du CNTS, le constat fait est que la plupart des agents n’étaient pas à leur poste de travail, madame la Ministre s’est ensuite rendu au Laboratoire National où elle a été reçue par Monsieur Henri Joseph PARA, directeur général de cette structure sanitaire.

Au laboratoire national, les agents étaient à leur poste de travail et la structure fonctionne normalement malgré quelques difficultés surtout d’ordre financier.

Dans le cadre de la revitalisation du district sanitaire (axe n°6 du plan de travail du MSP), madame Jacqueline Lydia MIKOLO, Ministre de la santé de la population a effectué la ronde de quelques Centres de Santé Intégré (CSI) de notre capitale Brazzaville accompagné de son cabinet et la direction départementale de la santé de Brazzaville. Au total huit (8) CSI ont été visités, ceci pour s’assurer non seulement de leur fonctionnement mais, aussi de l’état des infrastructures. Partout où la ministre est passée, du CSI de Madibou, en passant par celui de Bissita, Kissoundi, Moukondo, Mfilou, Djiri, Marien Ngouabi et Jane Vialle, le constat est pratiquement le même.

Ces centres connaissent quelques difficultés dans leur fonctionnement surtout le manque de matériel, le manque de moyens financiers et d’espace pour une construction de nouveau bâtiments.

Ces CSI qui reçoivent près de 400 à 500 malades dans le mois ont besoin d’être revitalisés.