Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, 6ème rencontre de l'ALIAM. || Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, du 7ème symposium de carcinologie. || Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, 1er atelier d'immunohistochimie des cancers. || Brazzaville : Du 05 aau 09 Juin 2017, Forum des Premières Dames d'Afrique.

Centre hospitalier et universitaire : le gouvernement veille à l’amélioration des services aux patients

Centre hospitalier et universitaire : le gouvernement veille à l’amélioration des services aux patients-IllustrationLe Premier ministre, Clément Mouamba, a échangé le 15 mai, à Brazzaville, avec le directeur général de la plus grande structure sanitaire du pays, Sylvain Villard, pour s’assurer que ses priorités sont conformes aux orientations de l'exécutif et aux attentes de la population. Un mois après sa prise de fonction, Sylvain Villard a présenté au Premier ministre les priorités définies pour permettre aux Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville de retrouver son âge d’or et mettre en confiance la population qui y vient pour trouver guérison. « Le patient est au cœur de nos préoccupations. Il s’agit donc d’améliorer les services en qualité et en quantité pour mieux répondre aux multiples attentes de la population », a indiqué le directeur général du CHU, au sortir de l’audience avec le chef du gouvernement, en présence de la ministre de la Santé et de la population. Les services d’accueil dont se plaignent nombre de patients, les urgences, les consultations, entre autres, méritent d’être réformés. L’amélioration des conditions de travail a également été évoquée. Certains équipements ne permettent pas de faire tous les diagnostics, a fait savoir Sylvain Villard. Or, le CHU doit disposer de tous les outils nécessaires pour bien traiter les malades, a-t-il poursuivi. Certains bâtiments méritent d’être réhabilités. « Le CHU est un grand malade qui a aussi souffert de la crise économique que connait le pays. Mais les défis sont faits pour être relevés. Nous espérons que nous allons y parvenir », a indiqué le directeur général. L’appui des partenaires est déterminant pour que la direction générale du CHU parvienne à mieux exécuter sa feuille de route. La Banque de développement des Etats d’Afrique centrale et l’Agence française de développement (AFD) sont prêtes à mettre la main dans la poche. Une rencontre est, d’ailleurs, prévue sous peu avec l’AFD pour voir comment mobiliser les fonds pour une large amélioration des services au niveau de cette structure sanitaire.