MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE L'INTEGRATION DE LA FEMME AU DEVELOPPEMENT

Le ministre Gilbert Mokoki réceptionne 5.000 doses de vaccin Spoutnik V pour le 2ème passage

En rupture de stock depuis quelques semaines, 5.000 doses de vaccin Spoutnik V sont arrivées à Brazzaville le vendredi 4 juin 2021 par le régulier d’Air France qui a atterri à 18 heures locale.

Réceptionnées par le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, sont réservées pour le 2ème passage de ceux qui avaient déjà reçu la 1ère dose. Acquis sur fonds propres de l’Etat congolais, ces doses de vaccin très attendue par le public viennent dissiper les inquiétudes de ceux qui redoutaient l’absence prolongée de ce vaccin dans les entrepôts du Programme élargi de vaccination.

« Vous savez que la pandémie de COVID 19 sévit dans le monde depuis un an et demi et le Congo n’a pas été épargné » a déclaré le ministre Gilbert Mokoki, qui a poursuivi en disant que, « La meilleure protection contre cette pandémie reste le vaccin. Nous avons commencé depuis le mois de mai dernier à vacciner la population avec Spoutnik V malheureusement, nous avons connu une rupture de stock avant le 2ème passage » a –t-il souligné. « Comme nous venons de recevoir 5.000 doses pour le 2ème passage, ceci constitue pour nous une bouée de sauvetage parce que ceux qui avaient déjà reçu la 1ère dose commençaient à désespérer », s’est réjoui Gilbert Mokoki. « Maintenant, on va relancer immédiatement la vaccination en commençant par ceux qui avaient déjà reçu la 1ère dose. Pour nous, c’est très bonne chose. J’en profite pour lancer un appel à ceux qui ont reçu déjà la 1ère dose de garder leur calme car, dans les prochains jours, nous allons reprendre avec la vaccination, a-t-il rassuré.

Selon une source proche du dossier, les ruptures de stocks sont des impondérables de marché. La vérité est qu’au niveau international, la demande est très forte au point où, même si vous avez de l’argent disponible, les fabricants sont dans l’incapacité de satisfaire toutes les demandes. Pour avoir réussi à acheter ces 5.000 doses de vaccin, le gouvernement congolais a dû faire des gros efforts pour en arriver là.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest