MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE L'INTEGRATION DE LA FEMME AU DEVELOPPEMENT

Réunion des ministres de la santé de la CEEAC

Gilbert Mokoki plaide pour une vaccination de masse contre la COVID 19

La 8ème réunion des ministres de la santé de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) s’est le 2 juin 2021 par visioconférence sous la direction du ministre de la santé et de la Population de la République du Congo, Gilbert Mokoki qui avait à ses côtés le président de la commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Vérissimo. Cette réunion a permis aux participants d’examiner et de se prononcer entre autres sur le positionnement régional de la stratégie vaccinale contre la pandémie de la COVID 19 et l’opérationnalisation de l’Organisation de la Santé en Afrique centrale (OSAC) adoptée au terme de la 15ème conférence des chefs d’Etat et de gouvernement.

Dès l’entame de cette réunion, les participants ont suivi le discours introductif du président de la Commission de la CEEAC qui a peint le tableau sombre de la sous-région qui ploie sous le poids de la pandémie de la COVID 19. « Point n’est besoin de vous rappeler que la tenue de la présente réunion survient alors que la sous-région de la CEEAC continue de faire face à la pandémie de la COVID 19, déclarée urgence de santé de portée internationale par l’OMS depuis le 30 janvier 2020, a déclaréle président de la Commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Vérissimo avant de poursuivre : « cette crise sanitaire mondiale reste l’une de nos préoccupations majeures au regard du nombre de personnes contaminées qui continue d’accroitre et l’émergence de nouveaux variants encore plus virulents ».

Sujet de grande actualité, lutter contre la COVID 19 et éviter sa propagation à grande échelle préoccupent les gouvernants. Prenant la parole pour son discours d’ouverture, le ministre de la santé et de la population, Gilbert Mokoki, qui faisait sa première sortie au niveau international, en tant que ministre en charge des questions de la Santé, a déclaré : « Au 18 mai 2021, sur plus de 163 millions de cas confirmés, près de 3 millions quatre cent mille décès ont été enregistrés à travers le monde, faisant de cette pandémie l’une des plus meurtrières à l’échelle planétaire. Dans la sous-région de la CEEAC, a poursuivi le ministre Mokoki, à la même date plus 226.000 cas ont été enregistrés ayant causé, environ 3.700 décès depuis le début de la pandémie selon l’OMS ». Pour, Gilbert Mokoki : « A l’heure où le nombre de cas quotidiens, dans le monde atteint le record inégalé, la vaccination de masse des populations cibles reste la stratégie de prévention la plus durable pour protéger les populations contre les formes graves et pour mettre un terme à la propagation de la maladie ».

Démontrant les faiblesses de la sous-région dans la riposte contre la pandémie de la COVID 19, le ministre de la Santé et de la Population a déclaré : « En Afrique, plus de 24 millions de doses de vaccin contre la COVID 19 ont déjà été administrées au 18 mai 2021 grâce à plusieurs mécanismes multilatéraux et bilatéraux mais également sur financements propres des Etats, malheureusement, notre sous-région de la CEEAC est largement en retard comparée à d’autres sous régions de l’Afrique, avec moins d’un million et demi de doses administrées à ce jour pour une population de 200 millions de personnes, cela justifie la nécessité de redoubler les efforts et d’harmoniser les stratégies vaccinales entre les Etats de la sous-région » a conclu le ministre de la Santé et de la Population , Gilbert Mokoki.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest