MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE L'INTEGRATION DE LA FEMME AU DEVELOPPEMENT

La campagne nationale de vaccination officiellement lancée dans le Kouilou

Le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a lancé le 27 mai, la campagne nationale de vaccination contre le poliovirus non sauvage. Cette campagne est placée sous le thème : « Vaccinons tous
nos enfants de 0 à 5 ans pour éviter qu’ils soient paralysés ».

Le vaccin est administré gratuitement par les agents de vaccination dans les lieux publics (écoles,
églises, marchés, gares routières et aéroports et bien d’autres). La campagne de riposte contre
la poliomyélite prévoit deux passages dont le premier va durer trois jours. Le deuxième passage
par contre interviendra du 17 au 19 juin prochain. La couverture vaccinale fait suite aux résultats de recherches de cas de poliomyélite détectés et confirmés en octobre 2020 dans le district sanitaire de Mvouti- Kakamoéka dans le département du Kouilou.  Le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a rappelé dans son allocution que le Congo avait réalisé des progrès considérables dans la lutte contre la poliomyélite depuis 1988, date de lancement par l’Assemblée mondiale de la santé de l’initiative mondiale de l’éradication de la poliomyélite.
Le dernier cas de paralysie au Congo remonte à janvier 2011.

Il a indiqué que la baisse de performances du système de surveillance des maladies évitables par la vaccination et la faible couverture vaccinale en vaccin de routine constituent des facteurs de risque.
« La riposte se fera avec le nouveau vaccin avec l’anti-poliomyélite oral de type II. Ce nouveau vaccin est le mieux adapté aux besoins urgents de protéger le Congo de la poliomyélite. Il a été spécifiquement conçu pour protéger le Congo contre ce type de virus détecté », a-t-il déclaré, ajoutant « selon l’initiative mondiale de
l’éradication de la poliomyélite, son utilisation parallèlement aux vaccins existant et outils d’interventions en cas d’épidémie, pourrait jouer un rôle majeur dans la lutte contre la maladie»
.

Le ministre Gilbert Mokoki a exhorté le personnel de santé à plus d’abnégation et de dévouement au travail tout au long de ces journées de vaccination contre la poliomyélite. Il a invité les parents à adhérer aux activités éployées pour le bien-être de leurs progé-nitures. Le représentant du bureau Afrique de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Alexis Lucien Manga, a assuré le gouvernement de l’appui des partenaires.
« La vaccination est l’une des priorités majeures pour les programmes de santé publique. Nous nous en réjouissons d’autant plus que nous notons ici même un enthousiasme affirmé des bénéficiaires car sans
eux nous ne pouvons pas atteindre les cibles que nous nous fixons »,
a-t-il dit.

(les dépêches de Brazzaville)

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest